Samsung Galaxy S22 Ultra : Un air d’inachevé ?

La rédaction de Melting a reçu le Galaxy S22 Ultra,  nouveau smartphone haut de gamme du constructeur sud-coréen.  Après un test réalisé au feeling et une rapide prise en main, nous avons passé en revue ses principales caractéristiques, aussi bien au niveau du design que des principales caractéristiques techniques.

Après plusieurs années d’expérience et de retour client, Samsung a-t-il enfin réussi à concevoir le smartphone parfait sous tous les angles ? Réponse dans ce test mobile.

Design et prise en main

Qu’on se le dise : les smartphones Samsung ont toujours eu une longueur d’avance sur les autres marques. Une particularité qui se confirme avant tout par le design avant-gardiste, puisque l’ensemble de la concurrence, reproduit à chaque fois, la tendance des derniers Samsung. Il faut dire que ses courbes épurées,  sa forme monolithique (qui n’est pas sans rappeler un certain Nokia pour les plus nostalgiques)  et son cadre en aluminium brossé anti-traces avec son élégant revêtement mat, ne nous laissent guère indifférents. De prime abord, on fait face à un smartphone à la fois sobre et élégant.

Le cadre, baptisé « Armor » a été étudié pour agir comme une véritable armure, en protégeant le téléphone des chocs les plus violents et des égratignures résultant des aléas de la vie quotidienne. De plus, le Galaxy S22 Ultra est certifié ip68, en conférant à l’ensemble, une résistance accrue à l’eau et à la poussière.

La prise en main, excellente, permet de s’approprier l’appareil assez aisément. En revanche, l’utilisation avec une seule main pourrait s’avérer légèrement contraignante (notamment pour les plus petites) vu la largeur du téléphone (77,9 mm) et son poids (228g).

Sinon, qu’il s’agisse d’inscrire des notes, de dessiner avec le S pen ou de prendre photos, l’appareil est parfaitement équilibré et offre une excellente prise, sans jamais glisser des doigts.

Processeur et moteur graphique

Malgré les accusations de bridage du processeur maison de Samsung (par crainte d’une surchauffe lors de parties de jeux vidéo), force est de constater que l’Exynos 2200 octacore qui équipe notre Galaxy S22 ultra fait parfaitement son job.  D’autant plus qu’une mise à jour, disponible depuis quelques jours, a désactivé cette restriction et permet désormais au processeur, de tourner à plein régime en faisant fonctionner les 8 cœurs simultanément lors de parties de jeux vidéo.

Pour le moment, on n’a constaté aucun ralentissement au cours de visionnage de vidéos 4K et lors de quelques parties. Malgré tout, si on pousse ses performances à bout sur des jeux comme PUBG ou Need for Speed, la puce graphique Samsung Xclipse 920 gravée en 4 n.m, pourrait quelque peu décevoir les amateurs de puissance brute.

On effet, au vu des dernières informations recueillies sur Geekbench ML, les performances de cette puce graphique sont légèrement inférieures aux iGPU haut de gamme actuels pour les téléphones, comme l’Adreno 730 (Snapdrageon 8 Gen 1) ou le GPU Apple A15, mais restent suffisantes pour tous les jeux mobiles de 2022.

Epaulé par 8 Go de ram, le modèle que nous avons testé existe également en une version 12 Go. Nous aurions, malgré tout, espérés que Samsung propose une version de 16 Go, étant donné que la version en 8 Go est devenue standardisée sur la plupart des appareils moyen de gamme.

Autre bizarrerie et non des moindres : une capacité de stockage interne limitée à 128 Go (pour notre appareil testé ) et, cerise sur le gâteau : l’absence d’un emplacement pour une carte micro-SD.

Certes, un stockage interne de 128 Go constitue une capacité déjà suffisante, mais au vu des spécifications techniques et de la gamme d’un tel appareil, sauf que pour du contenu multimédia en 4 K et 8K (qui sont extrêmement gourmands en capacité de stockage…), 512 Go serait une alternative beaucoup plus intéressante…

Ainsi, une utilisation intensive et un stockage après plusieurs mois d’utilisation pourrait s’avérer problématique. A moins de limiter le nombre d’applications, de vidéos et de photographies.

Samsung aurait donc bien pu  se limiter uniquement aux trois versions déjà proposée avec 12 GB de RAM, en l’occurrence :  la 256GB, la 512GB  et la 1TB.

 

Ecran et Interface utilisateur

L’écran 4K du Galaxy S22 Ultra est sans doute son principal point fort. Doté d’une résolution de 3088 x 1440 (Quad HD+) et d’une diagonale de 6,8 pouces, il bénéficie surtout de la technologie Dynamic AMOLED 2X.  Résultat : Un écran aux couleurs et aux contrastes équilibrés avec un rendu de pixels de 500 ppp (on a jamais vu cela auparavant). De plus, il est capable de délivrer une luminosité maximale de 1058 cd/m², soit plus de 1000 nits, en faisant mieux que l’iPhone 13 Pro ! Idéal pour utiliser le smartphone en plein jour à la plage, ou lors d’une journée fortement ensoleillée.

On pourra ainsi profiter pleinement d’un film en très haute définition, travailler un dessin, revenir sur les moindres détails graphiques, jouer à un jeu gourmand en ressources sans la moindre chute FPS, etc.
On ressent ici une différence énorme par rapport aux autres smartphones haut de gamme, qui peinent niveau performances générales et réactivité.

L’interface utilisateur est basée sur la surcouche graphique One UI 4.1 basée sur Android 12. On pourra profiter de plusieurs thèmes dynamiques et de wigets intéressants, basés sur l’interface couleur « Material You » auparavant destinée exclusivement aux smartphones Pixel de Google. Une interface entièrement personnalisable avec dune palette de couleurs et un design personnalisable à l’infini.

L’ajout du stylet, qui marque ici la fusion avec la gamme « Galaxy note » qui avait disparu depuis l’année dernière, s’est fait en toute fluidité.  Le stylet, de surcroit discret grâce à un emplacement spécifique, active la fonctionnalité S Pen du S22 Ultra dès qu’il est décroché. Son utilisation est intuitive, permettant d’esquisser ou de prendre des notes assez facilement. On ressent ici que ce qui avait fait la force du « Galaxy Note», se fait plutôt discret… Il faut dire que Samsung a pris un risque considérable en l’introduisant dans la gamme S.

Enfin, certains utilisateurs auraient signé une série de bugs suite aux mises à jour logicielles de leur appareil, comme l’apparition de bandes grises sur les applications Youtube et Netflix, une désactivation du GPS, des bugs d’affichage pour certains jeux vidéo, l’écran qui s’éteint tout seul etc. Mais gageons qu’un mise à jour majeure corrigera définitivement ces petits problèmes mineurs.

Modules photos

Autre caractéristique qui aura fait la renommé de la gamme Galaxy : les capteurs photos et il faut dire que Samsung n’aura pas lésiné sur les moyens employés pour son nouveau S22 Ultra.

Hyper réactif, le module arrière, constitué de quatre capteurs (12 mpx, 108 mpx, 10 mpx et 10 mpx) offre une expérience photo à la fois complète et intuitive, grâce à l’ajout de l’intelligence artificielle qui règle automatiquement le taux de luminosité et de contraste.

Voici des photos prises par le S22 Ultra :

 

Le

Le mode Zoom :

En mode nuit :

L’objectif principal de 108 mpx est capable d’effectuer des zooms de 10 fois, dont le rendu des détails est bluffant.  Le mode nuit, déjà efficace sur les précédentes versions de la gamme S, offre ici un rendu encore amélioré, dépourvu de granulés pour des photos parfaitement équilibrées.

Le capteur frontal de 40 Mpx, permet d’effectuer des selfies d’une qualité nette, même s’il a tendance, dans certains cas, à surexposer les visages et à perdre en naturel.

Autonomie et qualité du son

Intégrant une batterie de 5000 mAh avec système de recharge de 45 watt, le SS22 Ultra offre plus de 15h30 d’autonomie en utilisation polyvalente. Sauf que le système de recharge déçoit quelque peu.
En effet, il faut une bonne heure pour recharger entièrement le smartphone alors qu’un chargeur de 25 watt fait le même travail, pour à peine 5 minutes de plus. Pas de différence significative donc, sachant que des concurrents comme Xiaomi ou Oppo proposent déjà un système de charge allant jusqu’à 150 watt…

Offrant un assez bon rendu sonore, sans pour autant être parfait, le haut parleur stéréo du Galaxy S22 Ultra, situé en bas de l’appareil, aurait pu être réparti sur les deux tranches pour un effet sonore amélioré. Les basses, un peu légères, sont passables tandis que la saturation sonore ne souffre d’aucun grésillement lorsque le volume est poussé à fond.

Equipé d’un port USB-C, le smartphone est comme le S21, dépourvu de prise jack 3,5mm.  Les amateurs de prise jack devront  se rabattre sur des écouteurs sans fil,  pas toujours commodes en termes de confort, ou des écouteurs compatibles USB-C mais onéreux car ils comportent des puces audio intégrées…

Résumé

Le Samsung Galaxy S22 Ultra est sans aucun doute, l’un des meilleurs et des plus complets smartphones du moment grâce à un écran 4K d’une qualité irréprochable, un module faisant des photos inratables, un magnifique design repensé. Il reprend même à merveille le concept du S-pen, en digne héritier du Galaxy Note. Seulement voilà : quelques ombre subsistent au tableau, comme des bugs inopinés après les dernières mises à jour, l’absence de prise Jack et surtout, l’absence d’un emplacement pour carte micro-SD pour la version 128 GO qui pourrait devenir rapidement problématique en cas d’utilisation intensive.

Points forts

  • Design réussi
  • Appareil photo
  • Ecran ultra lumineux
  • Ajout du stylet

Points faibles

  • Utilisation hasardeuse à une main (les plus petites)
  • Absence d’emplacement microSD pour la version 128 Go
  • Absence de prise Jack.
  • Système de recharge limité à 45 Watt

 

 

Samy Ben Naceur

 

Abonnez-vous aujourd'hui

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

ANALYSE EXPERTISE DES TENDANCES ÉMERGENTES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Exclusif

Articles récents

A lire également