Selon Toyota, les véhicules hybrides rechargeables sont moins polluants que les 100% électriques

Toyota a annoncé mercredi, le lancement de trois nouveaux véhicules électriques sur le marché américain, alors que le constructeur automobile cherche à convaincre ses clients en proposant une variété de voitures et de SUV à émissions réduites en CO2.

Toyota lance 3 nouveaux véhicules électriques aux Etats-Unis

Deux des nouveaux véhicules seront 100% électriques, tandis que le troisième sera un hybride rechargeable, a annoncé mercredi la société. Les ventes de ces nouveaux modèles devraient avoir lieu en 2022, selon Techcrunch.

L’objectif, selon Bob Carter, vice-président exécutif des ventes de TMNA, est d’offrir aux clients plusieurs choix de voitures qui répondent le mieux à leurs besoins. Pour cela, Toyota développe et vend des hybrides et des hybrides rechargeables comme la Toyota Prius et le Toyota RAV4 et des véhicules à pile à combustible comme la Toyota Mirai.

La société a déclaré que d’ici 2025, l’ensemble d ses modèles Toyota et Lexus proposeront une option incluant un moteur électrique. Le constructeur automobile développe également une plate-forme électrique à batterie dédiée appelée e-TNGA qui peut être configurée pour répondre à différents besoins.

Cette approche globale vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à gagner plus de parts de marché, ce qui, selon Toyota, ne peut être atteint qu’en diversifiant sa gamme. D’ailleurs, le constructeur estime que 40% des ventes de véhicules neufs seront électriques d’ici 2025. D’ici 2030, l’entreprise prévoit que ce chiffre augmentera à 70%.

«Nous pensons que le moyen le plus rapide de réduire les gaz à effet de serre dans le secteur des transports est d’offrir aux conducteurs des choix moins polluants qui répondent à leurs besoins», a déclaré Gill Pratt, scientifique en chef de Toyota Motor Corporation et PDG du Toyota Research Institute, dans un communiqué.

Les véhicules hybrides rechargeables, moins polluants ?

La recherche interne de l’entreprise, basée sur un outil qui montre le compromis entre les émissions de gaz à effets de serre et le coût total d’acquisition, a révélé que les émissions d’un modèle électrique à batterie actuellement disponible et d’un modèle hybride rechargeable sont à peu près les mêmes, y compris en termes de  performances sur route en tenant compte des polluants créés par la production d’électricité par le réseau énergétique américain.

Par ailleurs, les chercheurs ont constaté que la production d’un hybride rechargeable permettait d’émettre moins de CO2 car il utilisait une batterie plus petite et plus légère. De plus, ce type de véhicule est moins cher.

Les articles récents

- Advertisement -

Les plus lus

A lire également

- Advertisement -