Réduction de 17% des effectifs du service de streaming musical Spotify

Le service de streaming musical Spotify a annoncé lundi qu’il allait supprimer environ 1.500 emplois afin de réduire ses coûts, soit 17% de ses effectifs, après avoir déjà licencié 600 personnes en janvier et 200 autres en juin.

601 millions au cours du dernier trimestre 2023

Les entreprises technologiques, comme Amazon et LinkedIn, ont recommencé à licencier leurs employés après une vague de suppressions d’emplois au début de l’année.

Le directeur général Daniel Ek a déclaré dans un courriel adressé à ses salariés que Spotify avait embauché davantage en 2020 et 2021 en raison de la baisse du coût du capital. Si sa production a augmenté, c’est en grande partie parce qu’elle disposait de plus de ressources, a-t-il ajouté.

L’entreprise a enregistré un bénéfice au cours du troisième trimestre grâce aux hausses de prix de ses services de streaming et à l’augmentation du nombre d’abonnés dans toutes les régions. Le nombre d’auditeurs mensuels devrait atteindre 601 millions au cours du dernier trimestre 2023.

Une action substantielle visant à redimensionner les coûts

« Selon la plupart des indicateurs, nous avons été plus productifs mais moins efficaces. Nous devons faire les deux », a commenté Daniel Ek.

Le groupe affirme avoir envisagé de « procéder à des réductions moins importantes tout au long des années 2024 et 2025 ».

« Cependant, compte tenu de l’écart entre notre objectif financier et nos coûts opérationnels actuels, j’ai décidé qu’une action substantielle visant à redimensionner nos coûts était la meilleure option pour atteindre nos objectifs », a justifié Ek.

Les articles récents

- Advertisement -

Les plus lus

A lire également

- Advertisement -