Fibre : Le Japon transmet 20 fois le trafic Internet mondial en une seconde !

Si vous faites partie des rares personnes chanceuses à être connectées à la connexion Internet grand public la plus rapide au monde, vous bénéficierez d’un débit rapide de 10 gigabits par seconde (Gb/s). Un groupe plus important utilise une connexion à 1 Gb/s, alors que la plupart d’entre nous se débrouillent avec quelques centaines de mégabits par seconde.

Un taux de transmission de données de 22,9 pétabits par seconde

Mais aujourd’hui, l’Institut national japonais des technologies de l’information et de la communication (NICT) a enregistré un taux de transmission de données absolument insensé de 22,9 pétabits par seconde. Pour mettre cela en perspective, un pétabit équivaut à un million de gigabits, ce qui est donc suffisamment rapide pour transmettre l’intégralité du trafic Internet seconde par seconde 22 fois avec la bande passante restante. Même la NASA n’obtient que 46 térabits par seconde !

Jusqu’à 24,7 Pb/s !

Pour franchir cette étape, les NTIC ont profité de quelques technologies émergentes. Au lieu d’un seul noyau pour la transmission des données, le câble en contient 38, chacun pouvant transmettre des données dans trois modes pour un total de 114 canaux spatiaux.

Au total, cela représente un taux de transmission de données de 22,9 Pb/s, soit plus du double du précédent record, établi en 2020. L’équipe affirme que l’optimisation de la correction d’erreur pourrait permettre au système dans sa forme actuelle d’atteindre des vitesses allant jusqu’à à 24,7 Pb/s.

Cependant, ne vous attendez pas à diffuser l’intégralité de Netflix en quelques fractions de seconde dans un avenir proche. Le décodage des données implique un traitement complexe du signal, qui nécessiterait l’installation de dispositifs spécialisés appelés récepteurs MIMO sur l’ensemble des réseaux.

À plus court terme, une version à quatre cœurs qui ne transmet les données que dans un seul mode par cœur est compatible avec l’infrastructure existante et gère une vitesse de données respectable supérieure à 1 Pb/s.

La recherche a été présentée lors de la Conférence européenne sur la communication optique en Écosse en octobre.

Les articles récents

- Advertisement -

Les plus lus

A lire également

- Advertisement -