Interpol : La Tunisie, 4ème pays africain ayant le plus de hackers

Dans le cadre de son programme de lutte contre la Cybercriminalité, et les Nouvelles formes de criminalité, l’agence Interpol vient de publier son rapport annuel montrant les adresses IP utilisées depuis l’Afrique pour envoyer des messages de spam d’extorsion en ligne.

La Tunisie, en 4ème position selon Interpol

Et surprise : la Tunisie figure en 4ème position après l’Afrique du Sud, le Kenya et le Maroc. Preuve qu’en matière d’extorsion et de piratage informatique, les hackers tunisiens ne chôment pas.

L’organisation anticriminelle précise par ailleurs, que ces chiffres ont été comptabilisés de janvier 2021 à mai 2021. Le nombre d’adresses IP uniques représente environ 10,6 % du nombre total  de celles qui ont pu être détectées.

Des escroqueries devenues monnaie courante en Tunisie

D’ailleurs, l’ANSI (Agence Nationale de Sécurité Informatique) publie régulièrement des menaces d’alertes aux internautes de se prémunir de telles attaques. La dernière information en date est celle relative aux usurpations d’identités sur Facebook après avoir piraté le compte de son propriétaire.

Ainsi, le hacker se fait passer par la personne en question et demande à ses ami.e.s de lui envoyer un code d’authentification en urgence par SMS. Ce même code lui permettra d’entrer dans le compte de l’utilisateur et d’en prendre possession.

Il contactera ensuite les proches et amis de sa victime en demandant des numéros de cartes téléphoniques, voire même des identifiants bancaires et autres informations sensibles. Des centaines d’arnaques de ce type ont déjà été recensées en Tunisie. L’ANSI recommande d’éviter de répondre à des messages suspicieux et de s’assurer, avant d’envoyer quoi que soit, qu’il s’agit bel et bien du propriétaire du compte.

 

 

Les articles récents

- Advertisement -

Les plus lus

A lire également

- Advertisement -