Non, la voiture électrique Bako Motors n’est pas 100% Tunisienne

La voiture 100% électrique de Bako Motors, dont la date de lancement sur le marché tunisien a été annoncée pour avril 2024, a créé une polémique sur les réseaux sociaux. Et pour cause : cette petite voiture électrique sans permis, proposée au prix de 15000, avait été annoncée comme étant de conception tunisienne, alors qu’elle est en réalité chinoise.

Il faut dire que cette voiturette a tout pour séduire : 100% électrique et sans permis, elle propose trois places et se décline en deux versions, avec des vitesses maximales de 45 km/h et 90 km/h, un radar de recul et pleins d’autres options.

Comment est née la polémique ?

Plusieurs médias avaient relayé l’information en disant qu’il s’agissait d’une voiture de fabrication 100% tunisienne, alors qu’en réalité, ce n’est pas le cas puisque seulement quelques éléments de la voiture ont été conçus en Tunisie. Pour le reste, il ne s’agit que d’assemblage. D’autant que le CEPEX rappelle « qu’on déclare un produit d’origine tunisienne si son taux d’intégration est ≥ à 40% ».

De plus, les internautes tunisiens, toujours aussi perspicaces, ont vite fait le rapprochement avec un modèle de véhicules chinois quasi similaires qui se vend en ligne à moitié prix.

Quoi qu’il en soit, l’initiative de la société Bako est bénéfique pour la Tunisie, en proposant des véhicules électriques populaires à prix attractifs et surtout sans permis. Il pourrait s’agir d’une solution idéale au vu des prix exorbitants des voitures, tout en palliant à la pollution latente dans les grandes villes.

 

Les articles récents

- Advertisement -

Les plus lus

A lire également

- Advertisement -